Filtrer par
Date

Banque, Finance et Assurance / Banque d'investissement

Concepts-clés -------------- - Parité de Fisher et investir en taux réel - Inflation breakeven et composantes du breakeven - Prime de risque et motivation des émetteurs Les obligations indexées -------------------------- - Typologie du marché et principaux acteurs - Indices - Mécanismes d'indexation - Calcul des indices forward d'inflation à partir des obligations TP Excel : Construction d'une courbe breakeven Les dérivés sur inflation : swaps --------------------------- - Utilisation et acteurs du marché - Swaps Zéro-Coupon, Revenues swaps et Liability swap Etude de cas : project finance et fonds de pension - Ajustement de saisonnalité - Swaps year-on-year et approche de la convexité TP Excel : pricing d'un asset swap à l'aide d'une courbe breakeven - Asset swaps : le lien entre marchés et dérivés Les dérivés sur inflation : options -------------------------- - Caps / Floors et swaptions - Options sur UK Limited Price Inflation Index - Floor 0% sur OATi et OATei - Hybrides - Problématique de couverture

Durée
Présence

Présentiel

2 080 € TTC Soit 2 496 € HT

Banque, Finance et Assurance / Banque d'investissement / Banque de détail / Comptabilité et Audit / Fiscalité / Comptabilité

Les points-clés du contexte réglementaire Les autorités de tutelle : Banque de France et Banque Centrale Européenne (BCE). Quelques notions de macro-économie : taux d'intérêt ; monnaie ; épargne et consommation. Les directives européennes. Le système de collecte (SURFI). Les conséquences en termes de comptabilité bancaire et de déclarations. Les opérations classiques en comptabilité bancaire Les opérations de trésorerie et interbancaires. Les dépôts de la clientèle. Les crédits à la clientèle. Les créances douteuses et les dépréciations. Les moyens de paiement et les systèmes de règlement. Les provisions pour risques, fonds propres et divers. Les engagements de financement et de garantie. L'activité titres. Les opérations en devises. Cas pratiques : comptabiliser les principales opérations courantes et les principales opérations d'inventaire d'un établissement bancaire La comptabilité des produits dérivés Les instruments et les marchés de produits dérivés. Les swaps de taux d'intérêt. La comptabilisation en normes françaises. La comptabilisations selon IFRS 9. Les principes de fiscalité des établissements bancaires Le reporting réglementaire et prudentiel Les reporting SURFI. Les états FINREP. Les ratios de liquidité et le ratio de levier. Quiz : les obligations réglementaires à respecter de la part d'un établissement bancaire

Durée
Présence

Présentiel

1 600 € TTC Soit 1 920 € HT

Banque, Finance et Assurance / Banque d'investissement

L’approche règlementaire --------------- - Retour d’expérience sur le travail réalisé (Mooc) - Retour sur les Services d’investissement et les PSI - Définition Établissement de crédit /Entreprise d’investissement - Les principaux SI - Focus sur le Conseil en investissement - Comprendre Exécution et RTO - Quels services réalisez-vous au quotidien ? - L’identification des clients - Vérification d’identité / KYC - Paramètre LCB FT - Quel lien avec les procédures de votre banque ? Questions d’examen, correction collective - Catégorie de clients - Client professionnels et CNP - Conséquences pratiques (illustration par cas réel) - Gradation intra catégorie - Echange de pratiques : comment faites-vous dans votre banque ? - Méthodologie - L ogique de Contrepartie Eligible : le monde des marchés - Changement de catégorie Questions d’examen, correction collective - Problématique d’information à divulguer Questions d’examen, correction collective - Logique de contrôle d’adéquation Questions d’examen, correction collective L’approche des marchés ---------- - Typologie des instruments financiers - Les familles - Caractéristiques principales - Logique de risque - Focus sur la gestion collective - OPCVM et FIA - SGP et Dépositaire : la sécurité - Comment gérez-vous les questions de sécurité avec vos clients ? - Acheter une action : retour sur le schéma RTO et Exécution - Organisation des marchés - MR et SMN, MIF - Illustration - La logique de meilleure exécution et meilleure sélection Questions d’examen, correction collective - Le carnet d’ordres - Fonctionnement - Types d’ordres – exercice de passage Questions d’examen, correction collective - Conclusion de la journée et guide pour la suite

Durée
Présence

Présentiel

1 560 € TTC Soit 1 872 € HT

Banque, Finance et Assurance / Gestion de patrimoine

Spécificité de la liquidation en présence d’une donation-partage ordinaire Lorsque tous les héritiers présomptifs ont été allotis En présence d’un ou plusieurs réservataires omis ou n’ayant pas accepté leur lot En présence d’un héritier présomptif non conçu au jour de la donation-partage Incidence des arrêts des 6 mars et 20 novembre 2013 sur la liquidation Présentation critique et comparative des deux méthodes liquidatives existantes Liquidation en présence d’une donation-partage conjonctive Liquider et partager après le décès des deux parents Liquider lorsqu’un enfant non commun a été alloti Liquidation en présence d’une donation-partage transgénérationnelle Au décès du donateur Au décès de l’enfant qui s’est effacé Cas pratiques de mise en œuvre des différentes techniques liquidatives

Durée
Présence

Présentiel

735 € TTC Soit 882 € HT

Banque, Finance et Assurance / Gestion et analyse financière / Comptabilité et Audit / Comptabilité / Contrôle de gestion

Cas pratique : réviser les bases d'Excel utiles au contrôle de gestion Simplifier le traitement des informations issues de bases de données Utiliser les fonctions adéquates d'Excel : les filtres simples et avancés, les tris personnalisés, les noms de cellules et de plages de données, les plans pour grouper et dissocier, les fonctions sous-totaux. Créer des tableaux croisés dynamiques et les graphiques liés. Les formules utiles de retraitement de données : les fonctions texte. Cas pratiques : rendre exploitables les données issues de systèmes externes créer un tableau croisé dynamique Créer des reportings de gestion fiables et évolutifs Mettre en forme l’information : mise en forme fixe et mise en forme conditionnelle des cellules. Visualiser la performance financière en utilisant des graphiques : graphique simple, graphique double. Utiliser les fonctions de recherche et de contrôle. Cas pratique : mettre en forme un tableau financier Analyser, calculer, estimer, projeter Les formules utiles d’analyse de données : min/max, rang, médiane, somme.si, somme.produit. Déterminer une valeur cible. Les outils pour élaborer des forecasts. Cas pratique : élaborer un tableau de sensibilité à 1 ou 2 entrées Fiabiliser, gagner du temps et augmenter le confort de traitement Les principaux raccourcis clavier. Naviguer sur différents fichiers ouverts sur le même écran. Les liens entre les feuilles d’un fichier Excel. Faire des liaisons entre différents fichiers Microsoft Office (Excel, Word, et Powerpoint). Industrialiser la conception des fichiers Dans quel cas industrialiser la conception de fichiers ? Les différentes phases de l’industrialisation : le questionnement, l’identification des données sources, la schématisation de la conception, la construction du fichier Excel, test et contrôle qualité. Cas pratique : créer un fichier de manière industrielle et évolutive

Durée
Présence

Présentiel

1 640 € TTC Soit 1 968 € HT

Banque, Finance et Assurance / Banque d'investissement

Après une typologie des différents types de risques rencontrés par les institutions financières, cette formation s’intéresse en détail à la façon de mesurer ces risques. Les cas du risque de marché, du risque de crédit et du risque de liquidité seront traités de façon plus approfondie. Les divers types de risques ------------------------ - Risque de marché - Risque de crédit - Risque de liquidité - Risque opérationnel Introduction au management des Risques ------------------------------------ - Concept d’appétence au risque, mesures qualitatives et quantitatives - Le processus de management des risques : Identification, mesure, management - Introduction aux différentes mesures du risque : sensibilités, VaR, Capital économique, stress tests Les méthodes de mesure des risques de marché ---------------------- - Sensibilités : le cas des forwards, des options - VAR paramétrique, historique, Monte-Carlo - Expected Shortfall - Problèmes d’estimation - Backtests et stress-tests Les méthodes de mesure des risques de crédit ------------------------ - Méthode historique : la notation des contreparties, les agences de rating - Approches structurelles : Merton, KMV - Approche marche : estimation des probabilistes de défaut a partir des prix des CDS et/ou des obligations - Le risque de contrepartie : quantification (CVA), management, environnement règlementaire Le risque de liquidité --------------------- - Liquidité funding vs Liquidité transactionnelle - Les sources du risque de liquidité - Le management du risque : gaps, stress tests, plan de contingence

Durée
Présence

Présentiel

1 760 € TTC Soit 2 112 € HT

Banque, Finance et Assurance / Banque de détail

Organisation patrimoniale d'un couple marié ---------------- - Principes - Enrichissement commun du couple : la communauté réduite aux acquêts - Biens communs et biens propres - Choix de l'autonomie des patrimoines : séparation de biens passée devant notaire - Biens propres et biens indivis - Gérer le mélange des genres : utilité de la clause de remploi et véritable enjeu des récompenses - Cerner la portée de la réponse ministérielle Bacquet - Recherche d'une organisation plus adaptée - Changement de régime matrimonial - Choix de la communauté universelle : pour un couple sans enfants, avec enfants communs ou avec enfants d'une précédente union - Choix de la séparation de biens avec la participation aux acquêts Étude de cas Organisation patrimoniale des couples non mariés ---------------- - Similitudes et différences du mariage avec le PACS - Points communs pendant l'union : retranscription commune sur acte de naissance et livret de famille, foyer fiscal commun, régime de la séparation de biens - Les différences au début et à la fin du régime - Différences irréductibles avec le concubinage - Aucune reconnaissance du concubinage notoire sauf exception - Le couple constitue le patrimoine qu'il souhaite partager : compte joint, achats communs Le couple et la relation avec la banque ----------------- - La constitution du couple face à la banque : choix de gestion et enjeu patrimonial - La désunion du couple face à la banque - Divorces à l'amiable et contentieux - Solde bancaire pour appréciation de la masse commune - Recours au crédit pendant un divorce - Le couple face au crédit : garanties et modes de financement Étude de cas

Durée
Présence

Présentiel

780 € TTC Soit 936 € HT

Banque, Finance et Assurance / Finance d'entreprise

Mettre en œuvre la méthodologie d'évaluation Du bilan comptable patrimonial au bilan « d'évaluation » en « fair value ». De la valeur économique à la valeur des titres. Pourquoi la valeur est une estimation du prix et non l'inverse. La problématique de l'estimation « in vitro ». Le tryptique « modèle-données-paramètres ». Cas pratique : dérouler la succession des phases obligatoires d'une évaluation Réévaluer les actifs et les dettes, l'approche patrimoniale Les techniques d'estimation de la valeur réelle des biens. Les biens d'exploitation et les biens hors exploitation. Les modalités de calcul de « l'actif net », les retraitements. Cas pratique : déterminer l'actif net réévalué d'une entreprise Évaluer par les revenus futurs (résultats ou cash-flows) De la théorie financière au standard international de l'évaluation. Les modèles actuariels. L'évaluation de la valeur économique par les « free cash-flows ». L'estimation des flux de trésorerie et de la valeur résiduelle. La détermination du taux d'actualisation. L'identification du goodwill. Cas pratique : déterminer le coût du capital puis estimer la valeur économique d'une firme Évaluer par comparaison Le principe et les limites de la méthode comparative. Les « multiples » de chiffre d'affaires et d'autres données. Le PER et son usage. La recherche et l'adaptation des « références ». Cas pratique : échantillonner a minima et transposer L'utilité de l'évaluation d'entreprise en cas de cession, acquisition, restructuration L'évaluation de quoi, quand, pour qui et pour quoi faire ? La collecte, la vérification et la mise en cohérence des informations. L'importance et le contenu du diagnostic stratégique et financier. La synthèse et le rapport d'évaluation. Après Module E-learning : le processus d'évaluation d'une entreprise

Durée
Présence

Présentiel

1 780 € TTC Soit 2 136 € HT

Les principaux risques de l’entreprise et garanties correspondantes Les risques assurables Analyse du taux de sinistralité d’une entreprise Les types de garanties Obligatoires : responsabilité civile, véhicules Recommandées : dommages aux biens, pertes d’exploitation, risques informatiques, impayés Particulières au regard de l’activité : risque environnemental, prospection et risque exportateur, garantie décennale Les exclusions légales et conventionnelles La politique de transfert de risques L’assurance responsabilité civile RC exploitation, RC après travaux, RC après livraison RC professionnelle L’assurance dommages Dommages matériels : incendie, dégât des eaux, catastrophe naturelle, vol, etc. Dommages immatériels : perte d’exploitation, perte de la valeur du fonds, perte d’usage des locaux, cyber-risques, etc. La négociation et la souscription de contrats d’assurance Le rôle des intermédiaires en assurance L’obligation d’information et de conseil de l’assureur Focus sur les nouvelles obligations issues de la directive distribution assurance (DDA 2) La négociation du contrat Focus sur les clauses essentielles du contrat La déclaration des risques Le calcul de la prime : principes de tarification L’étendue de la garantie : plafonds et franchises La durée de la garantie Les déchéances de garantie La tacite reconduction aux mêmes conditions Les modifications de conditions en cours de contrat et la renégociation La résiliation du contrat Réassurance et co-assurance : cas des grands risques Focus sur la subrogation de l’assureur et le principe forfaitaire et indemnitaire La gestion des sinistres Les mesures conservatoires face au risque d’aggravation du sinistre La déclaration de sinistres : formalisme, délais et prescriptions Focus sur les conséquences d’une déclaration inexacte L’instruction des sinistres Les obligations réciproques de l’assuré et de l’assureur La collecte des preuves L’évaluation des dommages Le recours à l’expertise Suivi d’un dossier sinistre : échéancier et tableau de bord L’indemnisation des sinistres Avance de fonds Principes et délais d’indemnisation Application des franchises Cas de la subrogation légale et conventionnelle Les effets sur la sinistralité, le calcul de la prime, le risque de résiliation pour sinistre Les recours contentieux : délais pour agir, juridictions compétentes, solutions alternatives

Durée
Présence

Présentiel

1 435 € TTC Soit 1 722 € HT

Banque, Finance et Assurance / Banque d'investissement

Définition du risque de liquidité -------------------------------------- - Liquidité transactionnelle vs liquidité de financement - Interaction entre le risque de liquidité et d'autres types de risques - La liquidité et la confiance du marché Sources du risque de liquidité ----------------------------------- - Risque "Roll" - Le risque de transformation des échéances Etude de cas: Northern Rock - Concentration de financement - Swaps de devises Etude de cas: les banques européennes et le financement USD - Liquidité intra-groupe - La viabilité de la Franchise - Actif négociable - Actif non négociable - Hors bilan - Liquidité intrajournalière Gouvernance de liquidité ------------------------------ - La tolérance au risque de liquidité et appétit pour le risque - Cadre de gouvernance Mesure de liquidité -------------------------- - Analyse des écarts - Modélisation des cash-flows incertains - Autres mesures Gestion des liquidités ---------------------- - Diversification du financement - Liquidité intrajournalière Etude de cas: Lehman Brothers - Définition des prix de transfert des fonds - Actifs tampons (buffers) - Stress Testing - Key Risk Indicators (Indicateurs clés de risque) et les déclencheurs associés - La planification d'urgence Etude de cas: LTCM Bâle III ------------- - LCR - NSFR

Durée
Présence

Présentiel

1 040 € TTC Soit 1 248 € HT

Banque, Finance et Assurance / Banque d'investissement

Introduction : émission obligataire High Yield : définition ---------------------- Bref historique ----------- - les années 70 - les années 80 (les junk bonds de Drexel et Mikael Milken) - aujourd'hui Le High Yield outil de désintermédiation bancaire ----------------- Qui emprunte et pourquoi ? --------------------- - Types d'emprunteurs - Emprunter pour quoi faire ? - Flexibilité pour l'emprunteur - le levier - option de rachat - PIK - Subordination - Intérêt différé - Zero coupon - Step-up coupon - Etc. Qui investit et pourquoi ? --------------------- - Types d'investisseurs - L'intérêt de l'investisseur : rendement ajusté du risque (historique) - Le taux de défaut (historique) - Les covenants, à quoi ça sert (protection, négociation de waiver) ? - Les sortes de covenants - Incurrence vs maintenance - Restricted payments - Merger - Limitation on liens - Limitation on asset sales - Change of control - Business activities - Anti layering - Event of default - Etc. - Risques idiosyncratiques et exogènes d'un investissement High Yield Les agences de notation : méthodologies de notation en high yield ------------------------ Comparaison obligation investment grade, loan, et high yield -------------------------- Dérivés de crédit high yield -------------------- - Instrument de transfert du risque de crédit - Sourcing du risque de crédit - Single name et indice Xover Cas pratique : le lancement d'une émission en détails (origination et distribution) Cas pratique : un prospectus en détails Cas pratique : un défaut en détails

Durée
Présence

Présentiel

1 760 € TTC Soit 2 112 € HT

Banque, Finance et Assurance / Banque d'investissement

Introduction : la gestion d'actifs financiers ou gestion du portefeuille ------------------------- - Définition de la gestion sous mandat - Existence de plusieurs types de gestion de portefeuille dont la gestion sous mandat Gestion sous mandat : aspects financiers et fiscaux ------------------------------------- - Cadre général et Cadre contractuel en France - Acteur de la gestion - Relation clients / gérants - Clients institutionnels et clients privés Styles de gestion en gestion sous mandat ---------------------- - Gestion traditionnelle - Gestion actions - Gestion de produits de taux - Gestion diversifiée - Gestion alternatives - Nouveaux modes de gestion - Gestion profilée - Gestion indicielle - Gestion structurée - Gestion passive Etude de cas L'investissement et les objectifs d'investissement d'un mandat de gestion ------------------------------- - Analyse économique et les convictions de la société de gestion - Vues et perspectives macroéconomiques - Stratégies d'investissement de moyen terme - Rappel théorique - « Théorie moderne du portefeuille » - Sharpe - Markovitz Etude de cas : construction de portefeuille et l'allocation d'actifs - Processus de prises de décision - L'évaluation de la performance - Structure organisationnelle - Proposition d'allocation et processus de gestion - Approches top down et bottom up - Allocation avec approche coeur / satellite - Gestion du risque - Rappel théorique des outils - Méthodologie dans un banque privée - Analyse de performance : contribution et attribution de performance Avantages et inconvénients de la gestion sous mandat

Durée
Présence

Présentiel

2 080 € TTC Soit 2 496 € HT

Banque, Finance et Assurance / Banque d'investissement

Principes de l'ISR ------------------------------ - Principes de l'ISR et terminologie - Principes de l'analyse extra-financière ou ESG - Processus de gestion ISR - Best in class - Partage - Exclusions - FCP thématique - Engagement - Tendances Mettre en place une gestion ISR ------------------------------ - Les fondements - L'accès à la recherche ESG - L'équipe de gestion ISR - Etablir une politique d'investissement ISR - Quelle stratégie de gestion ? - Choix d'un benchmark - Etablir un processus de gestion ISR - Accès à l'information, partenariats, comités de gestion et ONG de référence - Utiliser les PRI - Analyser les secteurs et les entreprises : quel niveau de pertinence accorder aux indicateurs des fournisseurs de données extra-financières ? - Décisions de gestion au quotidien - Niveau de contrôle du respect des principes ISR - Niveau de contrôle des risques Etude de cas - Création d'une politique de gestion ISR et d'un fonds ISR - Analyse de politiques et de fonds existants Faire de l'ISR un outil de développement interne et externe ------------------------------ - Intégration d'enjeux ESG dans la gestion classique - Reporting et communication : comment animer l'offre ISR ? - Former un réseau de conseillers patrimoniaux et de commerciaux - Pourquoi investir en ISR aujourd'hui ? Demain ? Etude de cas - Analyse de documents pour des fonds ISR - Exemples d'intégration de la recherche ESG

Durée
Présence

Présentiel

1 040 € TTC Soit 1 248 € HT

Banque, Finance et Assurance / Gestion et analyse financière / Comptabilité et Audit / Comptabilité / Juridique / Droit des affaires et des entreprises

LE PRÉALABLE AVANT TOUTE ACTION Le recensement des différentes clauses du contrat et identification des pièges La clause pénale, les clauses garantissant l'exécution de la demande...  Les garanties d'exécution dans le cadre d'un redressement ou d'une liquidation judiciaire Les voies précontentieuses de recouvrement LES PROCÉDURES INDIVIDUELLES Les différentes actions tendant au paiement Le référé, l'injonction de payer et l'action au fond... Atelier de réflexion : examen de modèles d'injonction de payer de TI et de TC Déterminer ce qui est saisissable au regard des biens et du débiteur Les voies d'exécution après l'obtention d'un titre exécutoire. La saisie-vente, la saisie-attribution, la saisie-immobilière. Atelier de réflexion : analyse de modèles de saisie sur rémunération Mettre en place des mesures conservatoires efficaces LES PROCÉDURES COLLECTIVES La conciliation La négociation des dettes. Le privilège de « new money ». Les conséquences de l'accord homologué. La procédure de sauvegarde Les conditions d'ouverture et la nature des difficultés financières. Le jugement d'ouverture et l'arrêt du cours des intérêts. Le sort des contrats en cours. La conversion de la procédure de sauvegarde en redressement judiciaire. La procédure de sauvegarde accélérée. La procédure de redressement judiciaire Illustration : la notion d'état de cessation des paiements à travers l'analyse de la jurisprudence La date de la cessation de paiement. Le sort des actes passés pendant la période suspecte. Les conditions de continuation des contrats en cours. Les créances nées après le jugement d'ouverture, la déclaration des créances. Synthèse : l'efficacité d'une déclaration des créances et organisation optimale du contentieux de sa contestation La liquidation judiciaire Le dessaisissement du débiteur et les effets à l'égard des créanciers. La cession de l'entreprise, la phase de clôture de la procédure, la liquidation judiciaire simplifiée. Le plan de continuation, le plan de cession : les nouvelles options possibles Après Évaluation en ligne : les réflexes en matière de procédures individuelles et collectives de recouvrement de créances

Durée
Présence

Présentiel

2 630 € TTC Soit 3 156 € HT

Banque, Finance et Assurance / Banque d'investissement / Banque de détail

Le périmètre de la fonction conformité et compliance Qu'est-ce que la conformité ou compliance ? La définition du Comité de Bâle et du règlement CRBF 97-02. Le champ d’intervention du « Compliance Officer » : articulation avec d’autres fonctions visant à maîtriser le risque au sein de la banque (contrôle interne, déontologie, lutte anti-blanchiment et financement du terrorisme, juridique). Le positionnement du « Compliance Officer » : un rattachement hiérarchique élevé pour garantir l’indépendance de la fonction. La nécessité d’adapter le contenu du poste de « Compliance Officer » à la nature et à la taille des établissements de crédit. Les objectifs attribués à la fonction Réduire les risques de sécurité financière : lutte contre le blanchiment de capitaux, la corruption et le financement du terrorisme ; Know Your Client (KYC) et gestion de la relation client ; respect des dispositions du FATCA ; respect des embargos financiers. Prévenir les abus de marché grâce à la mise en place d’un outil de surveillance. Élaborer et diffuser les procédures en matière de déontologie (éthique et conflits d’intérêt notamment). Réaliser une veille réglementaire en collaboration avec la fonction juridique. Être le point de contact du régulateur lors des contrôles. L’organisation de la fonction Compliance Une fonction centrale qui met en place des relais dans les différents métiers et fonctions de la banque. Des « Compliance Officer » soumis à une double autorité fonctionnelle et hiérarchique : au responsable métier et à la conformité centrale. Une équipe idéalement constituée de profils complémentaires : juristes, opérationnels, auditeurs. Des outils de contrôle à construire selon les spécificités de la banque (nature des activités, implantation géographique, volume des opérations traitées). Le déploiement au quotidien de la conformité auprès des opérationnels Évaluer les risques inhérents aux produits et aux activités dès leur création et tout au long de leur vie. Mettre en œuvre les outils de formation ad hoc et s’assurer de leur correcte utilisation. Le reporting en matière de conformité Déterminer les indicateurs-clés en matière de volume d’opérations traitées et d’incidents décelés. Intégrer les nouveautés liées aux changements de réglementation. Exploiter les gisements d’optimisation apparaissant au fur et à mesure de la mise en place du reporting conformité.

Durée
Présence

Présentiel

1 600 € TTC Soit 1 920 € HT

Banque, Finance et Assurance / Finance d'entreprise

Introduction ---------- L’industrie de la notation -------------------- - Le « peer group » des agences et leur business model - Evolution de la régulation du secteur de la notation post crise des sub-prime - Les utilisateurs de la notation Le processus de notation corporate -------------------------- - Que mesurent les notations et à quoi servent-elles ? - Dans quelles circonstances une entreprise est-elle conduite à se faire noter ? - Les conditions pratiques - Comment choisir l’agence (ou les agences) ? - Quel est le prix, qui paie ? - Les candidats à la notation doivent-ils se faire accompagner par un « rating advisor» ? - Notation « émetteur » versus « notation de la dette » - Les critères de notation des agences L'impact pour l'émetteur après la publication ----------------------------------- - Quelles sont les conséquences d’une note publique ? - Évolution de la note post-publication : le processus de monitoring par les agences - Les conséquences de l’évolution sur les coûts - Le financement de l’entreprise - Les relations bancaires - Les relations client Éléments d’un cas pratique : la notation d’une compagnie aérienne par Moody’s

Durée
Présence

Présentiel

780 € TTC Soit 936 € HT

Banque, Finance et Assurance / Gestion de patrimoine

Régime juridique du testament : comprendre pour mieux attaquer Les différentes formes de testament et leurs points de faiblesse Les conditions de validité Illustration au moyen des dernières jurisprudences Formalités à accomplir au décès du testateur Le dépôt de testament La délivrance de legs La nouvelle procédure d'envoi en possession Contenu du testament Testament ordinaire  Legs universel, à titre universel et particulier : objet et intérêt Legs hors part successorale, legs rapportable, legs d’attribution : les différences Legs préférentiel Exhérédation Legs de l’usufruit, legs de la nue-propriété Legs graduel, legs résiduel Testament-partage Conditions Intérêt pratique Illustration au moyen d’exemples pratiques et approche des conséquences liquidatives des solutions conseillées Cantonnement des legs Régime juridique Intérêt pratique Fiscalité

Durée
Présence

Présentiel

735 € TTC Soit 882 € HT

Banque, Finance et Assurance / Banque d'investissement

A quoi servent les marchés ? -------------------------------- - Les fonctions des marchés financiers - Les marchés cash et dérivés : actions, taux, changes et crédit - Marchés organisés Vs. marchés de gré à gré Evolution de la règlementation (EMIR) Les acteurs des marchés financiers -------------------------------- - Motivations et inter-relations : Etat, entreprises, particuliers, banques, sociétés de gestion etc. - Rôles et actions des banques d'investissement Etude de cas : construction d'un bilan bancaire simplifié - Organismes régulateurs : AMF, ACPR et BCE Les produits cash : comment ça marche ? -------------------------------- - Actions - Produits monétaires et obligataires Etude de cas : pourquoi le prix des obligations baisse quand les taux montent ? - Produits de change Qu'est-ce qu'un dérivé ferme ? -------------------------------- - Forwards et Futures : principe et utilisations selon les marchés - Le change à terme TP Excel : calcul de couverture par Futures / change à terme Le monde des swaps -------------------------------- - IR swaps : mécanisme et exemples d'utilisation Etude de cas : comment fabriquer un prêt à taux fixe ? Les dérivés optionnels Sous - jacent Action -------------------------------- - Les options sur actions : Call / Put - Paramètres de prix et sensibilités : mesurer le risque - Utilisation : couverture / effet de levier Sous - jacent Taux / Change -------------------------------- - Adaptation au monde des taux et du change - Quelles stratégies de couverture ou de prise de risque ? Sous - jacent Crédit -------------------------------- - Qu'est ce qu'un CDS ? - Utilisations et risques Etude de cas : analyser les stratégies optionnelles Les sources de risque -------------------------------- - Risque de change - Risque de variation des prix des obligations - Risque de variation des prix des actions - Risque de variation des prix des matières premières - Volatilité des prix des matières premières - Contrats à terme - Risque de livraison - Risque de liquidité Pratiques de couverture -------------------------------- - Couverture des risques linéaires - Couverture des risques non linéaires Chaque point traité fera l'objet d'une illustration pratique sous forme d'exercices

Durée
Présence

Présentiel

2 520 € TTC Soit 3 024 € HT

Banque, Finance et Assurance / Assurance / Juridique / Droit des affaires et des entreprises / Droit Commercial

Les dispositions de la loi Hamon relatives à l’assurance Les mesures protectrices du consommateur Les nouveaux droits de l’assuré La procédure de résiliation du contrat d’assurance Les impacts pour les assureurs, intermédiaires et banques-assureurs La volatilité des risques La gestion des résiliations : délais, remboursement de primes, etc. Le nouveau mode de calcul de la prime intégrant le risque de résiliation Anticiper et gérer la résiliation Identifier les motifs d’une résiliation Refuser une résiliation pour non-respect des règles applicables Exercice pratique : rédiger un courrier de refus de résiliation Les obligations pesant sur le nouvel assureur en matière d’assurance habitation et automobile Les différents types de résiliation en dehors de l’échéance principale Les résiliations en application de la loi Chatel La résiliation pour sinistre La résiliation pour non-paiement de prime Les résiliations encadrées par le Code des assurances Conseils pratiques et retours d’expérience

Durée
Présence

Présentiel

895 € TTC Soit 1 074 € HT

Banque, Finance et Assurance / Banque d'investissement

Introduction -------------------------------- - Environnement réglementaire et mise en oeuvre de politique de maîtrise de risques - Les différentes autorités de tutelle (BDF, CCLRF, Commission Nationale des Sanctions etc.) - Enjeux et risques - Contexte international et extraterritorialité Activités bancaires et assurantielles -------------------------------- - Contextes - Rôle et organisation de l'ACPR - Périmètres généraux - Quelques données - Cartographie des risques de non-conformité Etude de cas : - Dispositif de lutte anti blanchiment et contre le financement du terrorisme - Droit au compte - Organisation et contrôle interne - Contrôle des prestations externalisées Activités de marché et des services d'investissements -------------------------------- - Contextes - Rôle et organisation de l'AMF - Périmètres généraux - Quelques données - Cartographie des risques de non-conformité Etude de cas : - Commercialisation des produits financiers - Gestion de l'information privilégiée - Obligations des émetteurs - Commercialisation des produits financiers - Dispositif risques et conformités des PSI Panorama des régulateurs et sanctions des autres juridictions UE -------------------------------- - Autorités européennes - Régulateurs locaux - Régulateurs UK

Durée
Présence

Présentiel

1 040 € TTC Soit 1 248 € HT

Direction d'entreprise et Gouvernance / Gestion d'entreprise / Banque, Finance et Assurance / Gestion et analyse financière / Stratégie d'entreprise / Finance d'entreprise / Gouvernance

L’évolution des sources de financement des entreprises et la gestion du risque de liquidité depuis la crise de 2008 La recherche de sources de financement diversifiées. Les nouvelles offres de supply chain financing : financement du BFR, solutions FinTech. Le rôle des partenaires financiers. Autodiagnostic : identifier les nouveaux outils de financement que vous pourriez utiliser pour votre entreprise La mise en place de solutions de cash management (cash pooling, netting, payment factory) La bonne utilisation des ERP de gestion de trésorerie évolutifs pour gérer les nouveaux risques financiers. Les caractéristiques de chacune des solutions. Comment analyser les avantages et les inconvénients des solutions de cash management eu égard au contexte considéré. Partage d'expériences : comment choisir ses outils de gestion de trésorerie ? L'intérêt de la centralisation du risque de taux et de change pour les groupes L’intérêt d’adopter une gestion différenciée du risque de change selon le secteur d’activité ou le niveau de risque. Illustration : la gestion du risque de change (ajustement monétaire, inversion de tendance, devise émergente) La comptabilisation des opérations de couverture en normes IFRS et les nouvelles évolutions à venir (IFRS 9). Une préoccupation croissante : la gestion des flux dans les pays émergents (contraintes de liquidité et financement, couverture des risques de change...). Illustration : le financement d'un investissement au Vietnam Conclusion : la trésorerie devient aujourd'hui une fonction de risk management au service du business

Durée
Présence

Présentiel

1 200 € TTC Soit 1 440 € HT

Banque, Finance et Assurance / Finance d'entreprise

Les secteurs de la finance ciblés par les FinTech ------------------------------------- - Etat de l’industrie Fintech : - Définition, chiffres et évolution – rôle de FranceFintech.org - Innovations technologiques et nouveaux comportements utilisateurs qui disruptent la finance traditionnelle - Segments de l’industrie de la finance concernés - Les investisseurs - levées de fonds historiques et récentes Les technologies et les démarches utilisées ---------------------------------- - Le big data et l’intelligence artificielle - Data analytics - Deep learning - Application à la gestion d'actifs, aux modèles prédictifs - Les paiements Internet - Paiement FinTech vs paiement historiques - Les transferts - La blockchain et ses applications à la finance - Blockchain publiques du Bitcoin /Etherum - Blockchain privées : R3 CEV pour les banques - Les sideschain - Blockchain as a service : Microsoft, IBM, Deloitte TP : Etudes de cas en Financement, Marché secondaire,Trading, Paiement, Gestion d’actifs et trésorerie, Affacturage Les points d’attention en termes de sécurité et conformité ---------------------------------------------- - Quelle est la position des régulateurs ? - ACPR et AMF - Position de l’ESMA et de EBA sur la Blockchain - Sécurité des systèmes d’information - Confidentialité des données

Durée
Présence

Présentiel

780 € TTC Soit 936 € HT

Banque, Finance et Assurance / Banque d'investissement

Après avoir rappelé les principales propriétés statistiques des séries financières, l'accent sera mis sur les questions relatives aux stratégies de choix de portefeuille mobilisant des méthodes économétriques standards et avancées (moindres carrés ordinaires, théorie du signal, modèles à volatilité stochastique, modèles à seuil). De nombreuses applications sont présentées tout au long de la formation de manière à illustrer les développements théoriques. Introduction : les propriétés statistiques des rendements d'actifs financiers ---------------------------- - Les distributions des rendements et l'hypothèse de statistique forte - L'efficience des marchés financiers, arbitrage statistique et stratégies d'investissement : Momentum et mean reversion des rendements d'actifs ; Les rendements reviennent-ils vers leur moyenne? Tests de stationnarité Statistique et économétrie du choix de portefeuille ------------------- - Les bienfaits de la diversification - le cadre de Markovitz : Propriété des rendements d'un portefeuille diversifié ; La VaR d'un portefeuille diversifié - Le modèle d'évaluation d'actifs financiers - CAPM (Capital Asset Pricing Model) - Le CAPM et les stratégies long-short equity Représentation Espace-Etat et méthode de filtrage appliquée --------------------- - Les écritures espaces-états - Les méthodes de filtrage - le filtre de Kalman. - Applications : Estimation d'un béta flexible par le filtre Kalman ; Prix d'option, volatilité stochastique et filtre de Kalman Modèle à volatilité stochastique : ARCH GARCH et extension ------------------ - Les modèles à volatilité stochastique - Application: estimation d'un modèle ARCH sur taux de change. - Généralisation et extension des modèles ARCH : Les modèles GARCH, I-GARCH, E-GARCH et GARCH-M - Applications : estimation d'un modèle GARCH sur données boursières ; Pricing d'option Black Scholes et modèle à volatilité stochastique

Durée
Présence

Présentiel

2 080 € TTC Soit 2 496 € HT

Banque, Finance et Assurance / Banque d'investissement

Mission et organisation du contrôle de gestion ----------------------------- - Délimiter les objectifs et responsabilités du contrôle de gestion - Les 3 niveaux de contrôle - Les spécificités du secteur bancaire et les particularités du contrôle de gestion bancaire - Les liens du contrôle de gestion avec les autres directions de la banque - Schémas d'organisation du contrôle de gestion La mesure de la rentabilité ------------------------ - Le compte de résultat et la formation du résultat: PNB, coût du risque, frais généraux, - Les différents axes d'analyse de la rentabilité :centres de profit, produits, clients, autres - La détermination du PNB analytique - conventions d'adossement de chacune des catégories d'emplois et de ressources - mesure du float - définition des taux de cession interne - L'affectation des charges - Architecture générale de traitement des charges en comptabilité de gestion - Transfert des charges vers les centres de responsabilité et calcul des coûts des opérations - Détermination de la méthode de calcul des charges et coûts la plus adaptée - L'apport des méthodes ABC et ABM à l'évaluation des coûts - L'accompagnement de la tarification Etude de cas : coûts pertinents pour la prise de décision La démarche prévisionnelle et de pilotage ------------------------------ - Les notions de plans et de budget - Les étapes de la construction budgétaire - Le suivi des réalisations par rapport au budget - Le calcul et l'analyse des écarts - Principes et méthodologie de l'élaboration de tableaux de bord - La définition des indicateurs et leur mise en oeuvre L'allocation des fonds propres ----------------------------------- - Objectifs - Méthodes - Impacts sur la gestion bancaire Etude de cas : cas pratiques appliqués à la banque de détail Prévision et allocation des fonds propres ---------------------------------- - La prévision Etude de cas : exemple de système d'information de gestion - L'allocation des fonds propres : les objectifs, les méthodes et les impacts sur la gestion bancaire Perspectives pour le contrôle de gestion bancaire -------------------------- - L'Activity Based Costing et la gestion par les processus - La contribution par unité de ressource rare Etude de cas : projets en contrôle de gestion bancaire

Durée
Présence

Présentiel

1 760 € TTC Soit 2 112 € HT

Le site Keytoform utilise des cookies. En continuant votre visite sur notre site, vous donnez votre accord à notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus, cliquer ici.

Fermer